JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME.

Mon intention est simplement de donner mon opinion personnelle sur cette date du 8 mars, sur la femme dans notre société  et j’espère que je ne frôlerai pas “l’incorrection politique”.

D’abord situer ma génération: je suis de ceux qu’on appelle actuellement “jeunes-adultes”, c’est à dire que  j’ai un peu  plus de cinquante ans. Bien qu’étant fils unique, je n’ai  été ni un enfant  gâté, ni protégé. Toute ma famille habitait loin de notre lieu de résidence et mon contact avec grands-parents et autres membres, ne se faisait qu’en été et pendant trois semaines.

Mes parents travaillaient tous les deux et  mon père, dès le début, n’a eu aucun problème à participer dans les tâches ménagères, toutes les tâches ménagères. Imaginez  qu’à cette époque-là  il y avait peu de lave-linge, d’ aspirateurs ou autres électroménagers. L’ aspirateur n’est pas entré dans la famille immédiatement. Je me souviens de ces samedis et ces dimanches où tous les trois nous faisions le ménage à fond, chacun avait son terrain.

L’université, l’indépendance, appartement partager avec d’autres garçons: évidemment, la catastrophe. Tous ont eu, à ce moment-là,  leur baptême de feu de nettoyage, cuisine… Moi j’étais le membre bisarre du groupe, le mauvais exemple: je savais tout faire à la maison.

Je me marie et d’une manière naturelle donc, la maison,  plus tard les enfants, ont  été, et sont, des activités très bien menées entre ma femme et moi. Mes enfants ont choisi librement leus jouets, leurs jeux ,leur sport,…

Travail,…, et bien écoutez (plutôt, lisez),…, j’ai toujours eu une chef; et alors? Actuellement, 16 collègues total, 3 garçons. Et, alors?

Tout ceci pour dire que je n’aime pas le 8 mars. Le jour de la femme???  Le jour de la femme, de l’homme  c’est tous les jours, au travail, à la maison, dans les loisirs. Réserver un jour pour revendiquer le travail qu’il reste à faire pour l’égalité totale de l’homme et de la femme me paraît une discrimination. Nous avons déjà un jour pour revendiquer le travail, le travail por tous et toutes: le 1 mai.

Des solutions? Mais ça ne devrait pas être si compliqué que ça?  Par exemple, les gouvernements devraient mettre en place un système pour contrôler, mais contrôler réellement, les salaires à égalité et en ce qui concerne la non-embauche cachée de femmes, jeunes, parce qu’elles peuvent tomber enceinte, et bien, il faut mettre en marche des aides aux entreprises et aux familles pour que  tout soit compatible.

J’espère que vous avez compris que je ne suis pas mysogine, mais le 8 mars, ça m’éneeeerrrrrve!!!!!!

À propos, pour commémorer “le jour de la femme”, le samedi 17 mars les équipes cadettes de rugby féminin de Navarra et Aragon nous ont fait passer une belle après-midi au stade Nelson Mandela de Tudela. Les filles de Navarra ont gagné!

Compartir este artículo:
  • Imprimir
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *